mercredi 23 février 2011

Chokri Ben Mustapha Bessadek Mestiri, avoue le meurtre du Père Marek Marius Rybinski


Après le meurtre d'un prêtre qui a choqué la Tunisie, des milliers de personnes ont critiqué le rôle croissant de la religion dans la vie publique du pays.

Un Tunisien de 43 ans a été arrêté ce mardi 22 février dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'un prêtre catholique polonais, qui a choqué le pays.

Le tueur présumé, Chokri Ben Mustapha Bessadek Mestiri, travaillait comme charpentier à l'école de Manouba où Marek Marius Rybinski officiait comme prêtre. Selon l'agence TAP, Mestiri a avoué cet homicide, affirmant l'avoir fait pour couvrir le vol de fonds destinés à acheter des matériaux de construction.

Cet assassinat a outré de nombreux Tunisiens et incité les militants à organiser par l'intermédiaire de Facebook une marche pour la laïcité et la tolérance religieuse. Ce rassemblement inédit a eu lieu sur l'avenue Bourguiba à Tunis, samedi, et a réuni plus de 15 000 personnes. suivre le fil...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire