dimanche 6 février 2011

Vade retro, "laïcards" !

La bonne vieille gauche laïcarde (les frères de loges ne doivent pas être bien loin) pousse des cris d’orfraie à l’idée d’arborer un blason à caractère catholique pour leur commune. Un groupe de l’opposition municipale dénonce avec courage et héroïsme le non-respect de la loi de 1905, il identifie cela par un retour en force des croisés en Bretagne et donc commence à s’inquiéter pour la pérennité de la République et de l’idéologie des Lumières dans ces contrées !
Trêve de plaisanterie, voyons ce que dit cette “opposition”, ces nouveaux maquisard, au sujet du non-respect de la loi sur la laïcité de 1905 : « La présence de la vierge au tabernacle ainsi que la devise Ad Jesum per Mariam qui veut dire Vers Jésus par Marie ont un caractère explicitement religieux. Il sera sur les courriers officiels de la ville, sur des bâtiments publics comme à l’office de tourisme… Or la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des Églises et de l’État stipule bien que cela est interdit. De plus, le but d’une devise est de rassembler la population autour d’une idée forte et partagée par tous. La croyance en Jésus n’est plus le fait de la majorité des Pornicais aujourd’hui. »

Le maire, M. Boënnec, n’a aucunement voulu promouvoir la Chrétienté, mais plutôt rendre hommage à l’histoire de leur ville. Rendre un hommage à l’histoire chrétienne de la ville ? Quelle folie pour les laïcards ! Le Christianisme est sans doute un élément culturel parmi d’autre dans la construction de la Bretagne, les Sept saints fondateurs n’ont pas tellement plus de légitimité historique que d’autre ! La République, la diversité, la laïcité, voilà les vraies valeurs de la Bretagne ! La Bretagne sera vraiment la Bretagne lorsque la laïcité sera partout, quand il n’y aura plus de calvaire dans chaque village mais lorsqu’il y aura une mosquée et une synagogue sur chaque place !
Le journal Ouest France rappelle qu’en 1999, la Cour administrative d’appel de Nantes, appelée à statuer sur le caractère religieux du logo du département de la Vendée, avait retenu que « ce logo n’a pas été réalisé dans un but de manifestation religieuse, ni n’a eu pour objectif de promouvoir une religion et a, pour unique fonction d’identifier, par des repères historiques l’action du département. » Ouest France conclu donc en disant que la loi ne va donc pas jusqu’à imposer à une commune de faire disparaître de son blason un symbole chrétien, s’il a une origine historique.

4 commentaires:

  1. « Le remède à l’invasion islamiste de la France n’est pas la laïcité, mais le retour à la constitution politique qui a donné naissance à la France. L’islam est le châtiment de la laïcité. »

    Bonne soirée quand même.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Denis,

    les laïcistes nous déclarent la guerre, ils nous talonnent. C'est plus fort qu'eux, ils ne réfléchissent même plus, c'est comme un réflexe, tout ce qui touche à la religion catholique doit être mis sous le boisseau jusqu'à ce qu'elle disparaisse.

    Ils font le mauvais choix en voulant nous faire disparaître, et ils ne le savent pas !

    Bonne soirée,

    anne

    RépondreSupprimer
  3. Et ce faisant, ils renforcent notre cohésion, nous poussent à défendre nos valeurs et à fortifier notre foi. Par conséquent, ils nous aident à renaître comme grande nation catholique !

    Merci à eux.

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  4. Anne,

    Je n'en reviens toujours pas de ce que j'ai lu !

    En fait, ils prennent systématiquement le contre-pied de ce à quoi nous croyons, de ce qui fait notre pays.
    Ils ne veulent que détruire.
    Ces gens puent la mort.
    Ils ne peuvent pas aller loin.
    Ils seront balayés par l'histoire.

    dimanche, 06 février, 2011

    RépondreSupprimer