jeudi 7 juillet 2011

INDE – Des radicaux hindous usent de la force pour inscrire leurs enfants dans les écoles catholiques

Belgaum (Agence Fides) – Un groupe de 50 militants de groupes radicaux hindous a fait irruption dans l’école Saint Joseph des Sœurs canossiennes de Belgaum pour imposer aux religieuses d’inscrire dans leur école deux jeunes, fils d’un leader radical hindou. Les faits se sont déroulés au Karanataka (dans le sud-ouest de l’Inde) où l’Eglise locale indique à l’Agence Fides que se vérifie un paradoxe : les hindous radicaux veulent contraindre les écoles catholiques à donner une instruction à leurs enfants. « C’est absurde en ce que les groupes extrémistes hindous critiquent et combattent par tous les moyens l’engagement de l’Eglise dans le domaine de l’instruction et des services sociaux » commente une source de Fides au sein de l’Eglise locale. « C’est un signe de la schizophrénie de ces militants radicaux, souvent responsables d’attaques contre les chrétiens. Mais, d’autre part, il s’agit aussi d’une reconnaissance explicite de l’excellente instruction fournie par nos écoles » remarque la source. 

A l’école Saint Joseph, les radicaux hindous ont menacé et maltraité les religieuses ainsi qu’un certain nombre d’enseignants afin d’imposer par la force l’admission de deux élèves hindous. L’opportune intervention de la police et d’un certain nombre de parents a empêché que la situation ne dégénère. suivre le fil...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire