mardi 20 septembre 2011

Revue de blogs gauchistes après la manifestation de SOS Tout-Petits à Tenon

... Les habituels abus de langage et témoignages des souffrances chrétiennes du fait des gauchistes peuvent se voir sur les sites fascists/ultra-cathos suivants : ici, où une certaine Anne Kerjean dont le nom fleur bon la chouannerie à fleur de lys fait se succéder sur son site  photos de messes et processions intégristes, avec chevaliers de Malte et tout le Saint-tremblement, et ici, le site de Chrétienté info "coopérateurs de la Vérité" qui narre par le menu le supplice de nos modernes martyrs.
Succès à un troisième titre : dire que le fascisme sous toutes ses formes - ultra-catho, pro-vie, régionalisto-nationaliste... - ne passera pas, sans que s'y opposent militants libertaires "traditionnellement" antifascistes, mouvements féministes,  syndicats, et  simples passant-e-s qui soutiennent les victoires en faveur du service public et de la dignité ordinaire...

...Les slogans globalement étaient ceux là :
« Dégagez, dégagez »
« Pas de fachos dans nos hôpitaux »
« Nous sommes tous des salopes avortées. » (J’adore ce slogan quand il est hurlé par un géant barbu de 90 kilos).
« A bas la calotte, vive la capote »
« Ni Dieu ni Maitre ni ordre morale » (les associations libertaires étaient pas mal représentées)
« Otez vos rosaires de nos ovaires »
« Si Marie avait connu l’avortement, on n’aurait pas tous ces emmerdements »
Et un peu moins dans la finesse : « vos rosaires, vous pouvez vous les mettre dans le cul »
Pour les slogans de défense de l’IVG et des droits des femmes, j’y allais de bon cœur.
Pour les slogans anti-catho primaires : ils ont gueulés sans moi (même si j’avoue avoir généreusement souri à « Judas était un camarade »)...

Communiqué du NPA. Violences policières pour défendre l'extrême-droite anti-IVG.
...Le NPA , actif dans cette mobilisation, condamne ces violences policières et l'attitude des forces de police qui au mépris de la loi Neiertz ( qui a créé un délit d'entrave à l'IVG) ont protégé les manifestants anti IVG.

Le NPA continuera à défendre le droit des femmes à l'interruption volontaire de grossesse contre l'extrême-droite et les intégristes mais aussi contre les politiques visant à casser l'hôpital public et en tout premier lieu les centres d'interrupion volontaire de grossesse.

La police aux côtés des intégristes catholiques anti-IVG à l’hôpital Tenon!
Reprise.

Manifestation devant l’Hôpital Tenon contre la remise en cause du Droit à l’Avortement.
Reprise.

The last, but not the least !" :

"« Satan », ce sont les contre-manifestants qui étaient présents pour montrer leur attachement à la loi de 1979 qui permet l’IVG et prévoit la création de centre d’IVG dans chaque hôpital public. Une foule venue bien plus nombreuse (plusieurs centaines de personnes selon les contre-manifestants) réunie par le Collectif unitaire pour le maintien du centre IVG de l’hôpital Tenon et composée d’élus, dont la maire du 20e Frédérique Calandra et la députée George Pau-Langevin, des militant(e)s d’Europe écologie – Les Verts, du Parti socialiste, du Front de Gauche, d’Act Up et de la CNT, ainsi que de nombreux habitants du 20e.

Prière dans l’espace public
Florence de Massol, adjointe (EELV) à la maire du 20e, présente parmi les contre-manifestants a salué la mobilisation de la population du 20e pour la défense du centre. L’élue s’est également étonné de l’autorisation donnée par la Préfecture de police pour cette prière dans l’espace public : «Serait-elle possible pour une certaine sorte de religieux mais par pour d’autres ? Quels sont les critères qui font que le préfet juge les uns acceptables et pas les autres ? En tout cas pas le critère du trouble à l’ordre public puisque c’est clairement la dizaine de fanatiques qui, par leurs provocations, a perturbé le marché de la rue de la chine, l’accès à l’hôpital, la circulation automobile sur l’avenue Gambetta et la tranquillité de tout le quartier.» Interrogée par Le75020.fr, la Préfecture de police s’est bornée à répondre que la manifestation avait été déclarée dans les normes."


Et ici les féministes s'en prennent aux anarchistes : 
Réaction "a chaud" au texte "CR de la manif’ contre SOS tout petit" 
"Le groupe de Montreuil : "Nous continuerons a lutter pour le droit des femmes" : la blague ! La FA est une organisation anarchiste connue pour sa misogynie, son sexisme et son anti-féminisme. Nous entendons les casseroles que vous trainez derrière vous, nous lisons vos tracts, nous voyons les images sexistes qui nous objectifie sur vos tracts ou banderoles, nous lisons votre journal : Ne vous foutez pas de nous !"

Pour terminer d'excellentes photos de la manifestation:
et ici on peut apprécier les gauchistes pacifiant les "fachos d'intégristes", ils y mettent tout leur cœur. 

2 commentaires:

  1. Le blog des communistes libertaires -: Il y a du court-circuit dans les neurones ! C'est la fête au goulag !

    RépondreSupprimer
  2. C'est la fête au goulag !

    Tout-à-fait Alexandre :)

    Vous avez-dit neurones ? Quels neurones ?

    RépondreSupprimer