dimanche 20 janvier 2013

Appel à l'euthanasie = Appel au meurtre : Christine Boutin en est la victime sur Twitter

1 commentaire:

  1. Ces réseaux sociaux sont la clameur des gosiers de sépulcre : les gens écrivent n'importe quoi dans une impunité totale. Jamais on n'aurait pu écrire une pareille phrase sans encourir de sanction. Maintenant, tout passe avec facebook, twitter, & Co et les commentaires dans les journaux. Que vat-til se passer ? Rien. Si on avait osé écrire une pareille phrase pour n'importe qui d'autre, non chrétien, ou la la ! On aurait eu les indignations des quatre points cardinaux, l'anti-machin, l'anti-truc, les ministres, les journaux nous auraient agonis du dérapage d'untel - scandale suprême ! - enfin bref, une cacophonie indescriptible ! Quelle veulerie ! Quelle bassesse ! Quels minables dans leur mascarade permanente ! Je pense que les politiques n'ont pas à passer par Twitter et par Facebook mais comme ils ont peur de n'être pas à la page, ils y sont.

    RépondreSupprimer