samedi 26 janvier 2013

Des chercheurs ont réussi à stocker des images et des sons dans l'ADN synthétique

Des chercheurs ont réussi à stocker des images et des sons sur la molécule qui contient le code génétique des êtres vivants.
100 millions d’heures de vidéo en haute définition enregistrées dans un volume équivalent à une tasse d’ADN ! Enfin la solution pour archiver les 3000 milliards de milliards de bytes de données existantes ? C’est devenu une solution possible depuis que des chercheurs du LEBM-Institut européen de bio-informatique ont démontré qu’il est possible de stocker une grande variété d’informations dans l'ADN synthétique. 
(...)
En fait, lire de l'ADN est assez simple, le principal obstacle à son utilisation comme support de stockage réside dans son écriture. La méthode utilisée ici est détaillée dans la revueNature. Pour faire simple : les données numériques composées de successions de 0 et de 1 ont été transcrites une première fois en système trinaire utilisant des 0, des 1 et des 2. Puis à nouveau de manière à les faire correspondre aux quatre bases azotées qui composent l’ADN, en A, C, T et G. Suivre le fil...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire