jeudi 14 février 2013

Merci au Député Nicolas Dhuicq : je l'avoue, j'ai pleuré en l'entendant dans la nuit du 8 au 9 février à l'Assemblée nationale



Merci au Député Nicolas Dhuicq, mais aussi à tous les Députés de l'opposition pour la tenue de leurs discours pleins de conviction et de droiture, affirmant leur sens des responsabilités, face à une majorité méprisante, et lamentablement goguenarde dans le cadre de la discussion, sur l'amendement n°1436 débattu à l'Assemblée nationale dans la nuit du 8 au 9 février 2013.

Extrait du compte rendu de séance :
Ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe (Article 22)
(Ce texte va permettre à un couple formé de deux personnes de même sexe, dont l’une est de nationalité française et l’autre non, voire arrivée sur le territoire de notre pays en situation irrégulière, de bénéficier d’une régularisation quasi automatique par transcription de mariage.)

M. le président. La parole est à M. Nicolas Dhuicq, pour soutenir l’amendement n° 1436.

M. Nicolas Dhuicq. Puisque le texte nous invite à voyager, je me demande quel sera le destin des mariages contractés en Californie, compte tenu des recours déposés devant la Haute Cour de cet État.

Mais voyageons dans le temps et imaginons ce qui se passera dans soixante ans, lorsque tous les grands textes de l’humanité auront été revisités à la lumière des bouleversements de la paternité que vous provoquez : Jacob sera « parent » d’Abraham, Énée sera « parent » d’Anchise, Priam « parent » d’Hector et Pélée « parent » d’Achille. Cela n’a aucun sens, n’obéit à aucune raison, à aucune logique ! Que deviendront Le Roi Lear de Shakespeare et les grands classiques français ? (Exclamations sur les bancs des groupes SRC, écologiste et GDR.)

M. Eduardo Rihan Cypel. Commencez par les lire !

M. le président. S’il vous plaît, mes chers collègues.

M. Nicolas Dhuicq. Chers collègues de la majorité, vous aurez continué à imposer la novlangue et l’on peut se demander si cette assemblée sera toujours une assemblée nationale. Pour ma part, j’en doute fortement. Vous bouleversez la culture, la civilisation, les repères, et vous n’avez que rires et quolibets à la bouche. Vous n’avez aucune conscience, aucune éthique. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP.) Vous oubliez nos maîtres, représentés ici sur la tapisserie de L’École d’Athènes et grâce auxquels nous faisons vivre la démocratie, démocratie que vous êtes en train de tuer et de laminer ! Vous oubliez que les enfants s’inscrivent dans une filiation, une généalogie, une histoire. Vous oubliez tous les grands textes de l’humanité.

Vous êtes morts, mes chers collègues (Rires et exclamations sur les bancs des groupes SRC, écologiste et GDR), car vous voulez un monde mort, puisque ce n’est que dans la mort qu’apparaît la véritable égalité. Nous, nous sommes vivants et nous sommes pour la liberté ! (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC, dont plusieurs députés se lèvent pour applaudir.)

M. le président. Monsieur Douillet, profitez de ce moment d’enthousiasme. (Sourires.)
...................................................................................................
Ci-dessous, le Député Nicolas Dhuicq (psychiatre) est intervenu à l'Assemblée nationale le 3 février 2013 en 2e séance à la fin de l'amendement 28. 
Il se questionne sur le rapport à l'autorité et le parcours des terroristes.
Le projet de loi sur le mariage homosexuel qui supprime les mots père et mère du texte interroge sur la cohérence des rôles symboliques du père et de la mère. Et dans ce contexte, du rôle du père et de sa représentation symbolique de l'autorité. L'incohérence globale est pointée par le Député avec beaucoup de sensibilité.

7 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je trouve ce discours effrayant de nullité. Il n'y a donc personne chez les élus de la droite qui puisse aligner des arguments sérieux ?
    Il semble que la défense du réel soit aujourd’hui au-dessus de nos forces, car, au fond, nous sommes tous formés par le même moule idéologique.
    Les gens de gauche assument pleinement ce formatage idéologique, ce qui leur donne une forte cohérence et une grande puissance de conviction.


    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    je trouve ce discours poignant, pleins d'émotions et de convictions désespérées. C'est justement parce qu'il n'est pas idéologique que je le trouve poignant.
    M. Dhuick est psychiatre et il sait ce dont il parle en matière de repères symboliques, de filiation et d'Histoire qui sont les colonnes vertébrales à la fois d'un être humain, d'une société et, d'un Pays.
    Vous encensez les gens de gauche pour leur cohérence ?
    C'est assez comique...
    C'est maintenant que vont commencer toutes les incohérences de leurs idéologies et les retombées dramatiques, à la fois humaine, sociétale, et nationale.
    Il ne suffit pas d'assumer des concepts en créant des lois contraires aux lois naturelles. Ils faut en assumer les conséquences.
    Je souhaite bonne chance aux Avocats, aux Notaires, à la Justice, aux Maires etc. ...

    Pour les gens de droite, ceux-ci se sont battus avec beaucoup de dignité, ce qui n'est pas le cas des gens de gauche qui se sont montrés méprisants et goguenards. (je me répète)

    Les arguments de la droite ? Les avez-vous seulement entendus ?

    RépondreSupprimer
  3. Oh non, je n’encense pas les idéologues de gauche.
    Je dis simplement que les gens de droite ne savent pas suffisamment défendre leurs positions car ils sont formatés dans le même moule idéologique que leurs adversaires (même enseignement, même grandes écoles, même journaux, même télévision), ce qui les empêche d’avoir les coudées franches. Ils ont à lutter contre une machine infernale. Les gens de gauche sont à leur aise dans cette machine infernale, c’est pourquoi ils vont de l’avant.
    Depuis que le cartésianisme a triomphé du thomisme dans notre pays, la clarté du raisonnement est le seul critère de la vérité. Ou si vous préférez, le critère de la vérité d’une doctrine est sa logique interne et non pas son adéquation au réel.
    Ce que vous appelez des « incohérences », ce sont en réalité des conséquences (des « retombées dramatiques » sur la société future en l’occurrence). Or des conséquences ne sont pas incohérentes, mais logiques.
    Les principes de la subversion ne sont pas incohérents, mais d’une redoutable cohérence interne, qui nous mène tout droit à la destruction parce qu’ils sont coupés du réel. La logique du Malin est implacablement cohérente, hélas. Et si nous pédalons dans la semoule, c’est parce que nous ne savons plus défendre notre cohérence à nous, celle de la loi naturelle.
    Vous trouvez ce député émouvant parce que son appel est désespéré. Et en effet, il l’est parce qu’il est désemparé face à la machine de guerre qui est déployée en ce moment et qu’il ne trouve rien pour en stopper la marche. Alors il fait appel à la mythologie antique, païenne… Pas même une allusion aux saintes Ecritures…

    RépondreSupprimer
  4. "Ce qui est juste, c'est ce que dit la loi. Voilà, c'est tout. Et la loi ne se réfère pas à un ordre naturel. Elle se réfère à un rapport de force à un moment donné. Et point final. C'est le point de vue marxiste de la loi."

    Source : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/02/la-loi-se-réfère-à-un-rapport-de-force-cest-le-point-de-vue-marxiste-de-la-loi.html

    Je pense que c'est de ce point de vue dont il est question. Les députés socialistes ont eu cette posture. C'est dans le rapport de force et l'arrogance du pouvoir qu'ils ont imposé cette loi et qu'ils vont en imposer d'autres. Il n'y a rien de démocratique dans leur façon de débattre.

    La droite fait figure de naïve et de perdante, car elle ne peut pas invoquer la Loi de Dieu face à leurs lois transgressives, ça ne se fait pas en république laïque.

    La force du démon, c'est qu'il avance masqué sous le masque de la Laïcité. Ainsi les règles du jeux sont fixées. Elles apparaissent équitables et neutres pour les deux parties alors qu'il n'en est rien. D'un côté satan avance masqué et de l'autre Dieu est mis de côté. C'est satan qui mène le jeu.

    Satan sait qu'il va faire gagner ses esclaves car les enfants de Dieu sans la force de Dieu ne sont rien.

    Les enfants de Dieu doivent toujours opposer à satan les lois de Dieu, c'est dans cette adhésion à Sa Parole et à Sa Volonté qu'ils doivent se référer et non à des valeurs laïques, païennes et matérialistes.

    Satan nous fait aller sur son terrain pour nous désarmer.

    En ce sens je vous rejoins, il faut imposer la Parole de Dieu et ses Lois même dans l'Hémicycle.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Le communisme est une doctrine diabolique qui singe la doctrine du Christ, mais sans le Christ.
    La société française (droite et gauche confondues) a été contaminée par le communisme et vit encore sous son emprise.
    La laïcité est précisément ce verrou qui empêche d’invoquer la Loi de Dieu dans l’hémicycle.
    Même chose dans les tribunaux, où la justice humaine a été dissociée de la Justice divine.
    Nous avons choisi notre camp. Nous avons renié le Christ et avons fait allégeance au démon en acceptant le pouvoir illimité qu’il nous offrait. Nous allons en avoir pour notre argent.

    RépondreSupprimer
  6. La laicité n'a jamais empêché d'invoquer le contenu d'aucune loi ( "Parole de Dieu" ou autre) sous l'hémicycle, elle impose seulement d'expliquer les RAISONS de préférer ce contenu à tel autre, elle impose seulement d'exposer les raisons accessibles à la raison humaine, de préférer telle loi à telle autre, elle interdit seulement de dire uniquement qu'il doit être appliqué pour la raison qu'un dieu le voudrait. Dès lors s'il existe comme le pense le Pape ( cf Ratisbonne) une correspondance entre raisons -humaine et divine- la laicité n'est aucunement un obstacle à ce qui est raisonnable, à tout ce qui est raisonnable.
    Le seul obstacle à des lois "justes", humaines pour tous, est quand les consciences s'écrasent devant les rapports de force et tolèrent que certains soient écrasés, le matérialisme n'est pas un mal en soi, dès lors qu'il prend en compte les besoins matériels des autres aussi.
    A l'arrogance des plus forts au pouvoir, revendiquant le droit "positif", en fait se targuant de voir triompher certains "ideaux" sans voir les rapports de force et les intérêts pas seulement matérialistes, mais exploiteurs qu'il peut y avoir dessous, répond l'arrogance de ceux qui croient ( à tort ou à raison) détenir la loi de dieu en se passant d'en même savoir la ou les raisons.
    Ce n'est pas la laicité qui permet au pire ("Satan" ou autre) d'arriver, c'est l'arrogance qui rend la conscience aveugle et sourde, aveugle devant les souffrances qui ne rentrent pas dans le cadre, sourde aux intuitions et tout autre hypothèse ou "Parole" qui ne rentrent pas dans le réseau d'idée réduit formaté par telle cervelle humaine, alors qu'elles pourraient justement soulager ces souffrances là ...

    RépondreSupprimer
  7. Baal-Shem-Tov :
    " Le monde est empli de merveilles et plein de mystères splendides et redoutables, que l'homme se cache à soi-même avec sa petite main. "

    RépondreSupprimer