jeudi 11 avril 2013

Les multiples agressions contre les organisateurs de LMPT, c'est jour et nuit !

Il y a les injures, les slogans outranciers, les brimades insidieuses, les crachats, les coups même, parfois. Depuis l'automne, les organisateurs de la Manif pour tous sont harcelés jour et nuit. En face, le camp des pro-mariage gay subit le même traitement, symptomatique d'une radicalisation du débat. Mais ne l'analyse pas de la même manière.
Têtes d'affiches du débat, Frigide Barjot, égérie du collectif anti-mariage gay, tout comme Erwann Binet, rapporteur PS du texte, ou Nicolas Gougain, président de l'Inter-LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi, Trans), constituent des cibles privilégiées d'attaques. Fin mars, la polémiste catholique a porté plainte pour «dégradation volontaire» de son scooter et «appels malveillants». «Avant et après chaque manifestation, les coups de fil redoublent, indique-t-elle, précisant être sous antidépresseurs. Menaces de mort, de viols ou de crucifixion, je reçois des appels ininterrompus et des mails en cascade.» Florilège: «2 planches, 3 clous, Jésus l'a fait, pourquoi pas vous!», «Mes 2 papas te pètent la gueule quand tu veux!». suivre le fil...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire