samedi 22 juin 2013

Matraquage lesbien Bachelot / Pulvar ou la transgression sexuelle affichée


Dans le même genre, affiches provocantes exposées dans Paris, 
qui n'ont pas plu à tous le monde : ICI

1 commentaire:

  1. je trouve ces photos violentes, de l'érotisme vraiment lesbien ( déssiné par des lesbiennes elles-memes) ne le serait pas ou le serait moins pour le public : parce que tout ce qui est de l'ordre de "l'obligatoire" dans le domaine sexuel, et notamment l'exhibition, est de l'ordre de la violence, ces deux femmes "se forcent pour la bonne cause", mais en réalité, croyant défendre la cause lesbienne, le message qu'elles donnent est essentiellement "il faut se forcer, et se forcer à se montrer" ... c'est tres violent, tres violent, tres dangereux, elles resserrent les fers de la violence sexuelle contre tous les faibles, tout comme les femen d'ailleurs : c'est une confusion terrible

    RépondreSupprimer