jeudi 4 juillet 2013

Une importante révolution arrive silencieusement à son épilogue en Europe

La liberté des chrétiens se réduit toujours un peu plus de par le monde. Au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie, les attaques systématiques contre les communautés chrétiennes se multiplient. Le 27 mai, à Genève, S. Exc. Mgr Silvano M. Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations unies, parlant devant le Conseil des Droits de l’homme, a cité les données bouleversantes selon lesquelles, chaque année, plus de 100 000 chrétiens sont tués pour un motif ou un autre lié à leur foi.

De son côté, le chercheur autrichien Gudrun Kugler, dans le rapport de l’Observatoire sur l’intolérance et la discrimination à l’encontre des chrétiens, présenté le 23 mai dernier à Tirana au cours de la conférence de l’OSCE, a mis en évidence la manière dont les limitations apportées à la liberté religieuse et d’expression des chrétiens augmentent de manière exponentielle également en Europe.

L’objection de conscience – qui concerne les médecins dans le cas de l’avortement tout comme les pharmaciens dans le cas des pilules abortives ou les responsables des municipalités en ce qui concerne les unions civiles ou “mariages” homosexuels – tend à être toujours plus réduite, alors que dans de nombreux pays, les chrétiens ne peuvent exprimer d’opinions contraires à l’homosexualité, pas même en se référant à la Bible, sans que ces dernières soient taxées et sanctionnées comme “discours de haine”. suivre le fil...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire