mercredi 11 septembre 2013

Peillon ouvre l’école aux associations LGBT pour « agir sur les représentations et les préjugés »


Michel Teychenné, l’un des fondateurs de l’association « Homosexualité et socialisme » en 1984 [1] et en charge des questions concernant les « personnes LGBT » [2] pour François Hollande lors de la campagne présidentielle de 2012, a rendu en juin dernier à Vincent Peillon, Ministre de l’Education nationale, son rapport sur les discriminations lgbt-phobes [3] à l’école. 

Le rapport de 85 pages tente d’établir un état des lieux des violences homophobes dans les milieux scolaires et entend apporter des recommandations pour « agir sur les représentations et les préjugés » [4]

Au total, une soixantaine de personnes furent auditionnées en qualité de membre ou représentant d’une association LGBT : citons notamment Stéphane Corbin, porte-parole de la Fédération LGBT, ainsi que Denis Lefevre son président ; Anne Gaëlle Duvochel pour l’association TRANS GEST (groupe d’études sur la transidentité) ; Elisabeth Ronzier, présidente de SOS Homophobie ; ou encore Véronique Soulié, présidente de l’association Estim , l’une des trois associations agréées par le Ministère de l’Education nationale – aux côtés de laquelle l’association Contact et SOS homophobie - pour intervenir en milieu scolaire sur les questions de lutte contre l’homophobie. 

Le rapport s’ouvre au préalable sur une série de définitions issues des travaux du Conseil de l’Europe de 2007 [5]. Ainsi trouve-t-on : « Identité de genre : désigne l’expérience intime et personnelle de son genre profondément vécue par chacun, qu’elle corresponde ou non au sexe assigné à la naissance ». Suivre le fil...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire