dimanche 6 octobre 2013

SOS Tout-Petits : Rosaire mouvementé à Port Royal, deux interpellations musclées ce samedi 5 octobre


Le rosaire pour la vie du mouvement SOS Tout-Petits du mois d'octobre a eu lieu à 10h30 près de la maternité Port Royal à l'angle de l'avenue de l'Observatoire et du boulevard Montparnasse face au RER Port Royal.

Après trois ans de manifestations mouvementées à proximité de l'Hôpital Tenon dans le 20e arrondissement de Paris, STP s'est déplacé devant la maternité Port Royal qui pratique des avortements d'enfants. Les objectifs en terme d'IVG sont clairement affichés sur le site de l'hôpital Cochin - Port Royal à la page du planning familial. Le planning familial déclare l'interruption d'environ 2 2OO grossesses par an effectuée dans cette maternité.

Malgré un effectif réduit, le petit groupe de manifestants pro-vie fait toujours autant impression sur les passants et suscite des réactions chez les pro-avortements qui organisent, plus ou moins spontanément, des contre-manifestations. Ainsi, durant la matinée, les membres de STP ont subi deux agressions. L'une, de la part d'un petit groupe d'antifa, Front de Gauche, etc... se trouvant au-delà du périmètre protégé. Il fut immédiatement refoulé par les forces de l'ordre. L'autre, concerne un homme et une femme qui ont déployé une banderole : "Jésus nique ta maman ; Faites l'amour pas la prière !" au nez des forces de l'ordre et de STP. Ils furent interpellés de façon particulièrement musclée avec une déculotté pour le contre-manifestant et un peu plus d'égards pour la femme. Pas d'ambiguité sur le genre en ces circonstances ! La femme aurait pu se plaindre d'un manque d'égalité de traitement en la circonstance... mais en fait, pour l'heure, Jésus l'obsédait, ce qui la fit crier dans une haine étouffante, alors qu'elle était emportée par les CRS : "Jésus est un vrai dégueulasse, un salopard ! et ... Jésus, on t'encule !"

Voir toutes les photos de mon reportage sur ces pages : (1) ; (2) ; (3) ; (4)

11 commentaires:

  1. Anne, le démon est déchainé et ce Rosaire le fait enrager ; en effet, des années durant, il n'a pas été remarqué.
    A la messe du soir, je me suis trouvée devant une petite fille, trisomique, et elle n'a pas arrêté de me caresser, de me sourire et je lui ai souri et j'ai apaisé sa maman qui croyait que celà m'ennuyait. Mais pas du tout ! Elle parlait un langage que comprenait sa maman... Un ange... Et je me suis souvenu que tous ces anges sont exterminés par leurs propres parents...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, les trisomiques ont une affection très enveloppante et douce.
    Pour le Rosaire, le moins prochain, nous attendons les Femens. Elles ont averti Xavier Dor via les réseaux sociaux. Le démon est déchainé, oui on peut le dire.

    RépondreSupprimer
  3. "pas été remarqué" ? ... des (pas les) feministes l''avaient bien remarqué au contraire, et se sont battues et continuent contre ce qui était la "conspiration des oreilles bouchées", la violence traitée comme une joyeuseté : ex: http://www.parismatch.com/People/Cinema/Pola-Kinski-Mon-pere-ce-salaud-160538
    et là la violence s'est aussi déchainée contre elles et les autres protecteurs d'enfants, et continue (cf contre Burgaud)

    dans le combat pour le droit à l'avortement il y avait à la fois du combat contre la "double peine" pour les femmes enceintes du fait de ces diverses violences, et une part d'absurdité gogo genre femen (faire exactement ce que veulent les abusifs ..),
    les feminstes ont pensé que les enfants voulus échapperaient à ces violences ...

    et pendant ce temps là on n'a pas assez "remarqué" les violences contre les plus faibles dans ce "choix" lui-même, l'ironie du mot est terrible et grinçante en réalité quand la plupart des femmes pensent justement en y recourant qu'elles n'en ont pas d'autre.

    "pas remarqué" : qui réalise le nombre d'avortements ? très peu le savent -
    le PCF avait "remarqué" que les familles demandaient plutot des allocations ...
    "on" n'a "pas remarqué" tellement que dire à une femme, à un homme - bah votre mioche on n'a pas les moyens de pour lui , vous allez gentiment "choisir" de l'éliminer- est aussi violent quel que soit la taille dudit mioche,

    il y a un livre récent tout à fait écoeurant de Pierre Bayard "Aurais-je été résistant ou bourreau ?" qui explique pourquoi à l'époque certains "ne remarquaient pas" ce qui se passait et donc ne se posaient pas la question de résister ou pas, et.. qui explique qu'aujourd'hui la question ne se pose pas (!!!)

    il y a toujours du mal que l'on "ne remarque pas" ...

    RépondreSupprimer
  4. Quand j'écris "pas remarqué", je veux dire qu'il y a une grave augmentation de la haine et de la rage contre le Christ-Jésus. Si vous voyez le mal dans le refus de l'avortement...qui n'est pas du tout le rejet des femmes qui ont avorté...

    Message du Coeur d'Accueil de Jésus Don du Père Tout-Puissant
    Ô Marie, Toi l'Immaculée, fais de nous des témoins vivants du Coeur d'Accueil de ton Fils.


    Notre message du jour ...
    « Parlez avec force au nom de mon Fils. Parlez de ce qu’Il accomplit pour réveiller la foi de Ses enfants. Devenez Ses apôtres. Allez et proclamez la Bonne Nouvelle. Dites à tous et partout que mon Fils est vivant et agissant dans cette humanité souffrante. Ne les laissez pas succomber à eux-mêmes dans leur ignorance. Priez et priez, mes enfants. Les âmes se perdent. Beaucoup d’âmes sont piégées par mon adversaire.
    Je vous en supplie, mes enfants, devenez des témoins de l’oeuvre de Son Cœur d’Accueil. N’oubliez jamais que Son Cœur d’Accueil est le même que Son Sacré-Cœur, que Son Cœur de miséricorde. C’est toujours le même Cœur. Ne doutez jamais de l’accueil de mon Fils. Priez et priez, mes enfants. »


    278. Message de la Vierge Marie reçu par Micheline Boisvert
    Tome 2, septembre 2000, page 146

    « Viens, Seigneur Jésus, au travers de Ton Cœur d’Accueil, chasser tous les doutes de nos cœurs. Tu es le Tout-Puissant. Viens nous purifier et nous sanctifier, pour que nous puissions marcher avec force sur le chemin de la sainteté. »


    RépondreSupprimer
  5. Rachel : j'ai ... remarqué votre mot "remarqué" parce que je le trouve très topique,

    malheureusement en effet "les maux", les victimes, souvent, ne sont en effet pas remarqués,
    (non, le refus de l'avortement n'est pas un mal pour moi sauf quand il prend la forme de la répression pénale des femmes ou de leurs medecins, parce qu'elle est dangereuse pour elles)

    RépondreSupprimer
  6. Elisseievna,
    Je suis le blog d'Anne Kerjean depuis ses débuts. Ces prières ont toujours dérangé mais on arrive à une violence surprenante. Cette société est folle : elle se jette sur des personnes qui défendent les bébés à naître, donc des hommes, l'avenir de l'humanité ???
    Pourquoi est-ce que l'avortement était puni pénalement ? Parce-qu'il était considéré comme un crime, le crime le plus odieux qui soit puisqu'il atteint un innocent, un être humain qui ne peut pas se défendre et qui est éliminé par sa propre mère.
    Si on ne veut pas d'enfant, on peut ne pas concevoir. L'enfant n'est pas du tout la propriété de sa maman : le discours actuel se résume à ce cri des femmes qui considèrent que leur enfant est une chose. Ces avortements en nombre, c'est un génocide.

    RépondreSupprimer
  7. mais non Rachel, on ne peut pas "ne pas concevoir" quand on est une femme,

    parce que si on ne se met pas sous la protection d'un homme par le mariage, on n'est qu'une "demoiselle" qui gagne sa vie au prix de passer par les pattes du chef ou qui finit carrement sur le trottoir,
    et si on se met sous la protection d'un homme on doit le "devoir conjugal",
    le langage change au cours des temps, mais l'exclusion des femmes qui se refusent se poursuit, aujourd'hui on parle moins de devoir conjugal, et plus d"équilibre sexuel" (comme nos ministres cet été avant de partir en vacances) ce qui signifie qu'une femme qui se refuse est une malade mentale isolee,..
    si vous descendez deux minutes de votre tour d'ivoire mentale où la notion de chasteté existe, est connue, pour arriver sur terre où elle est ignorée, vous verrez que non, on ne peut pas "ne pas concevoir" quand on est femme,
    et que je parle d'une façon certes "systematique" pour vous résumer, certes heureusement toutes les femmes se sont pas dans ces drames, mais tellement le sont Rachel, tellement !!!

    c'est sur elles que s'abat la double peine, la triple peine, d'etre enceinte en sachant que c'est ingérable, pour elle et l'enfant, de décider pour éviter à l'enfant de subir les memes maltraitances d'avorter et d'en crever, et souvent, meme de ne meme pas "choisir" d'avorter mais de le faire sous la pression d'hommes qui eux tiennent un discours anti-avortement (lisez les memoires deSimone Veil) :
    alors moi je trouve que trop c'est trop, et je refuse absolument ces lois répressives, qui sont un mal et une arme contre les femmes.

    Par contre, je ne pense pas qu'etre anti-avortement soit un mal, c'est un point de vue, je pense qu'en dehors des eugénistes, c'est le point de vue de tout le monde, de façon moins absolue que les chrétiens, sauf que peut-etre le discours des "droits à", conduit à un autre absolutisme, qui peut insidieusement permettre à son tour des pressions sur les femmes pour avorter en les dissuadant de s'informer, surtout, de s'écouter elles memes.

    La violence contre les prieres me surprend aussi, mais quand une femme crie "jesus est un s.. " je me demande contre quel "salaud" humain elle n'a pas pu crier jusqu'à présent , je me dis qu'elle exprime peut etre ainsi ce qu'elle n'a pas pu dénoncer, repousser avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "quand une femme crie "Jésus est un s.. " je me demande contre quel "salaud" humain elle n'a pas pu crier jusqu'à présent.

      Intéressante piste de réflexion.

      Supprimer
  8. ps : le paradoxe que Vernant met en avant dans l'emission que j'ai citée : l'ivg gratuite mais pas la contraception, montre bien que le souci n'est pas d'épargner aux femmes l'angoisse d'etre enceintes et démunies, d'etre "charcutées" par un avortement, non, le souci premier c'est de "s'en débarasser" et continuer à pouvoir "aimer Les femmes" selon la formule "consacrée",
    depuis le temps que les feminstes demandent la contraception gratuite et des aides aux meres (creches etc), quand on voit que c'est l'ivg qui passe avant, l'ordre des priorités est clair : le "besoin" des hommes et leur mise à l'abri des resopnsabilités , passent avant les enfants et femmes : c'set ce que les feministes appellent "patriarcat".

    RépondreSupprimer
  9. Elesseievna, le risque d'Internet, c'est d'émettre des jugements sur des personnes que l'on ne connait pas. Je ne suis pas du tout dans une tour d'ivoire, mais alors, pas du tout ! Je ne vous dis pas que j'approuve des lois répressives, je vous explique le raisonnement qui avait abouti à ces lois, c'est complètement différent.
    Pour le reste, nous ne pouvons pas nous comprendre et je le sais depuis longtemps parce-que je discute avec vos collègues femmes depuis 40 ans. "C'est l'amour qui a manqué,"dit Saint Paul.

    RépondreSupprimer
  10. Si je vous parle de tour d'ivoire, Rachel, c'est à propos de votre affirmation selon laquelles elles peuvent .. ne pas concevoir", ce n'est pas un jugement sur votre personnalité, mais sur cette affirmation.
    Pour le coup, c'est vous qui portez un jugement hatif : je ne m'interesse pas à ces questions depuis 40ans, ni meme depuis que je participe au mouvement feministe, je n'ai pas milité particulierement sur ce sujet et je ne connais pas assez en fait - l'amour manque ? non je ne pense vraiment pas, à part des cas particuliers, je ne sais pas qui vous avez rencontré ou entendu pour dire cela ... la confiance en la vie peut etre, mais pas l'amour

    RépondreSupprimer