samedi 1 février 2014

La préfecture de police conteste en justice, la présence d’huissiers dans le cortège de la LMPT

Lu ici :
La préfecture de police a contesté, samedi en justice, la présence d’huissiers obtenue par la Manif pour Tous au sein de son cortège prévu dimanche après-midi à Paris. La juge des référés du tribunal de grande instance de Paris devait rendre sa décision samedi dans l’après-midi.
...
La Manif pour Tous, expliquant qu’elle redoutait «des interpellations en nombre (...) à l’aveugle contre d’honnêtes citoyens», a obtenu jeudi sur ordonnance que deux huissiers soient présents dans le cortège pour constater notamment l’attitude des forces de l’ordre et «relever d’éventuelles atteintes à la liberté individuelle».

Une décision contestée samedi en référé par la préfecture de police qui, selon son avocat, Me Ali Saidji, y voit «une atteinte à la séparation des pouvoirs» et un«contrôle a priori des actes de l’administration». «On place la police sous surveillance», a plaidé Me Saidji. «On demande aux huissiers de réaliser des choses matériellement impossibles», avec un constat qui ne pourra être qu'«au mieux parcellaire», a-t-il poursuivi. «On ne peut pas instrumentaliser la justice à des fins médiatiques», a encore estimé Me Saidji.

La Manif pour tous «en a assez qu’on renvoie de ses cortèges une image fausse» et «souhaite que des officiers ministériels puissent constater ce qui se passe vraiment», a rétorqué l’avocat de l’association, Me Henri de Beauregard, assurant qu’il n’était «pas question de mettre en cause la probité des fonctionnaires de police». suivre le fil...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire