vendredi 27 juin 2014

Belgique : A la veille de la Gay Pride, le PS appelle à une législation sur les mères porteuses


Le PS a plaidé vendredi en faveur d’un encadrement législatif de la gestation pour autrui. Selon les socialistes, il est temps d’"enlever ses œillères» sur ce phénomène plus connu sous le nom de «mères porteuses» et de l’encadrer pour éviter les dérives commerciales et une insécurité juridique préjudiciable aux parents et aux enfants.

«La Belgique est aujourd’hui un des pays les plus avancés au monde en matière de droits éthiques. Après le droit au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels, un nouveau pas important a été franchi il y a quelques semaines, en autorisant la coparenté pour les couples de femmes. Le PS entend élargir cette possibilité aux couples d’hommes», a souligné le parti.

_____________________________________________________

Ethique : du bas latin ethica, morale
Définition du mot éthique : qui concerne la morale et ses principes.

On est en plein cauchemar !

7 commentaires:

  1. Les socialistes vont jusqu'au bout de leur idéologie, tant qu'ils ne rencontrent pas de limites. C'est la fuite en avant, la course aux droits de l'homme.
    "Vous serez comme des dieux".

    RépondreSupprimer
  2. Le PS n'assume même pas son idéologie immorale, alors il inverse le sens des mots. N'est-ce pas cela le péché contre l'Esprit ?

    RépondreSupprimer
  3. La coordination lesbiennne en France, CLF, vient de claquer la porte de l'inter-LGBT, car la CLF s'oppose depuis toujours à la GPA et est abolitonniste, alors que l'inter-LGBT porte les revendications des réglementaristes de la prostitution et (ou dont) de la GPA.
    Dans un premier temps la présidente et fondatrice de la CLF avait ... démissionné et quitté la CLF parce que la CLF avait accepté de participer à des manifestations de l'inter-LGBT pour le mariage pour tous, avec des associations s'intitulant "pro-sexe" comme Act-Up et le STRASS. La CLF vient finalement de décider, A L'UNANIMITE, de quitter l'inter-LGBT, et sa présidente est revenue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'en branle de ce qui se passe à l'intérieur de ce lobby immonde.
      Nous ce qu'on veut c'est restaurer la civilisation.

      Supprimer
  4. de même aux USA, au risques des injures et accusations de discriminations et de "transphobie", des lesbiennes féministes "pures et dures" s'insurgent contre les revendications "queer" des hommes "transgenres" qui revendiquent de s'appeler femme et d'être acceptés partout comme des femmes, déniant aux femmes jusqu'au droit de s'appeler autrement que "femmes de naissance".
    Je sens que cela ne va pas tarder à arriver clairement en France aussi. On peut tromper parfois certaines personnes, mais on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps. Le faux progressisme qui prône les pires exploitations et aliénations n'est qu'un avatar .. du pire de l'exploitation et de l'escroquerie.

    RépondreSupprimer
  5. Que les gays se servent du ventre des femmes pour avoir des enfants, c'est le comble de l'exploitation de la femme par l'homme, je comprends que les féministes lesbiennes ne puissent supporter une telle exploitation.
    Par ailleurs, si en Belgique le PS s'offusque que cette offre et cette demande d'enfants par procuration puisse faire l'objet d'une tractation financière, ce qui est assez cocasse, cela restera une marchandisation de l'enfant et de l'être humain en général.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même sans "marchandisation" il y a risque d'exploitation émotionnelle de femmes plus faibles par des couples plus "forts" socialement, il y a surtout risque de maltraitance prénatale pour l'enfant conçu dans ces circonstances troubles où la femme ne se vit pas comme future mère. Je vais devenir communiste car c'est le seul parti qui s'y oppose fermement depuis toujours.

      Supprimer