dimanche 6 juillet 2014

L'association internationale des exorcistes (AIE) reconnue juridiquement par la Congrégation pour le Clergé

L'association internationale des exorcistes (AIE) a été reconnue juridiquement à la mi-juin par la Congrégation pour le Clergé. Ses statuts ont été approuvés, lui conférant ainsi une personnalité juridique privée. L'idée de l'AIE est née dans l'esprit de Don Gabriele Amorth dans les années 1980, une époque où un nombre croissant de fidèles en danger ou menacés se tournaient alors vers les exorcistes. Afin d'échanger les expériences entre exorcistes et d'aider efficacement les fidèles en souffrance, ce religieux de la société Saint Paul a ainsi créé l'AIE le 4 septembre 1991.

Plusieurs congrès ont ensuite été organisés, notamment en France puis en Italie avant que Don Amorth ne soit élu président de l'AIE. Le religieux italien a démissionné en 2000, il sera remplacé par Don Giancarlo Gramolazzo puis le capucin Cipriano de Meo. C'est aujourd'hui le père Francesco Bamonte, des Servants du cœur immaculé de Marie et exorciste dans le diocèse de Rome, qui en assure la charge. 

La nouvelle de l'approbation donnée par le Vatican à l'AIE a réjouit son président : « Dieu appelle certains prêtres à ce précieux ministère de l'exorcisme et de la libération, avec le devoir d'accompagner avec humilité, foi et charité ces personnes qui ont besoin d'une attention spirituelle et pastorale ». Il espère ainsi que d'autres prêtres « se rendront compte de cette réalité dramatique, souvent ignorée ou sous-évaluée ». source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire