jeudi 10 juillet 2014

Projet de transformation d’une chapelle du XVIè siècle en commerce de vin


Monseigneur Roland Minnerath, archevêque de Dijon, monte au créneau contre le projet de transformation d’une chapelle du XVIè siècle en commerce de vin. L’ancien maire de Dijon (aujourd’hui ministre du Travail)François Rebsamen appelle cela :

« un projet d’envergure, digne des ambitions de notre pays : promouvoir le repas gastronomique des Français, entré au patrimoine mondial de l’Unesco en 2010. »

L’idée est de transformer l’ancien hôpital général de la ville, qui déménage, en « Cité internationale de la gastronomie tournée vers le vin ». 55 millions d’euros, 24 000 mètres carrés de bâtiments sur 6,5 hectares. L’ensemble inclut la grande chapelle de l’hôpital du Saint-Esprit, dont la première pierre fut posée en 1504. La transformation de la grande chapelle en vinothèque, c’est-à-dire un « espace de vente et de valorisation des vins des terroirs de France et du monde », choque les habitants. Des générations de Bourguignons y ont été baptisés, ou enterrés. La messe y est toujours célébrée une fois par semaine, non seulement pour les fidèles de l’hôpital, mais aussi pour ceux du centre-ville.

Le 8 juillet, Mgr Roland Minnerath a publié un communiqué : Lien à la source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire