jeudi 25 septembre 2014

Théâtre : "Faut-il le prononcer ce nom de la Patrie?"

Alsace-Lorraine, 1870 : l’ordre est venu de Berlin de ne plus, désormais, enseigner en français dans les écoles.

Sur scène, « la dernière classe » d’Alphonse Daudet résonne de l’ultime leçon de français de Monsieur Hamel, déclaration d’amour à la France, sa patrie. C’est l’occasion pour nous d’élargir son propos et de répondre à ces questions d’une brûlante actualité :

« Faut-il aimer la France, pourquoi aimer la France, la France est-elle aimable ?... »

en écoutant, à travers les siècles, la Chanson de Roland, Charles d'Orléans, du Bellay, Joseph de Maistre, Chenier, Lamartine, Hume, Michelet, Rodin, Rostand, Alphonse Daudet, Gaston Paris, Charles Cros, Maurras, M.S. Gillet, Charles de Gaulle, E. Warton, Peguy, Giraudoux, Bernanos, St Exupery, Aragon, Madeleine Danielou, Gustave Thibon, Simone Weil, Jean-Marc Varaut, Jean Paul II, Finkielkraut...
 
« Notre mission n’est pas de subordonner le monde à la France, mais de veiller sur cet élément irremplaçable du monde qu’est la France » 
Gustave Thibon
 
Après "Jehanne",  Théatre et libertés vous propose ce nouveau spectacle où se mêlent théâtre, musique et poésie. Il est recommandé à partir de 12 ans.
 

121 Avenue Achille Peretti
92200 Neuilly-sur-Seine
FRANCE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire